Mon Histoire (Stéph...
 
Notifications
Clear all

Mon Histoire (Stéphane)  

Page 4 / 5

Stéphane
Messages: 220
Admin
Topic starter
(@stephane)
Membre
Inscription: Il y a 2 ans

Hello les amis 😊

J’ai été un peu absent ces derniers temps et j’en suis désolé, mais j’ai pas chômé pour autant...

J’ai passé tout un été à l’écoute du Saint-Esprit pour donner naissance à cet Album : Ton appel.

Les paroles, la musique et les maquettes sont terminées, reste plus que les arrangements et une entrée imminente en Studio pour ré-enregistrer tout ça proprement.

Vivement la sortie 🙏

Stéphane

3A48939F 4001 4153 9D90 DDC42FFE8A5F
C2EB6A24 5DBC 4BB0 B8BF 60ED8CC347AA
Répondre
4 Réponses
Cindy
(@cindy)
Inscription: Il y a 2 ans

Membre Éminent
Messages: 28

@stephane

Énorme !!! Hâte d'entendre le finish, je sens que ça va être bon.

Du coup, petite question : c'est toi qui fera les arrangements....

Peux-tu nous donner quelques exclus, du genre ce que tu as utilisé jusque là (avant studio), pour t'enregistrer, si tu as utilisé un logiciel, comment tu poses les paroles (avant, après la musique...), Ton expérience etc...

Bref, hâte d'en savoir plus 🙂

Répondre
Stéphane
Admin
(@stephane)
Inscription: Il y a 2 ans

Membre
Messages: 220
Posté par: @cindy

@stephane

Énorme !!! Hâte d'entendre le finish, je sens que ça va être bon.

Du coup, petite question : c'est toi qui fera les arrangements....

Peux-tu nous donner quelques exclus, du genre ce que tu as utilisé jusque là (avant studio), pour t'enregistrer, si tu as utilisé un logiciel, comment tu poses les paroles (avant, après la musique...), Ton expérience etc...

Bref, hâte d'en savoir plus 🙂

COMPOSITION D’UN ALBUM : RETOUR D’EXPERIENCE

Merci @cindy @narta @vahan @princesse-cathy pour vos encouragements 😊

Bon Cindy, je vais répondre à tes questions, mais vas prendre un verre d’eau avant, ça risque d’être long… 😊

Alors pour répondre à ta 1ère question, oui pour l’instant c’est moi qui ai tout fait à la maison :  enregistrements, arrangements & mixage de tout l’album. Mais j’y reviendrai un peu plus tard.

Pour ce qui est de mon expérience, je parlerai plutôt de découverte car je n’avais jamais composé de ma vie ! Il m’a donc fallu tout apprendre, mais si ça peut aider, je peux te partager ce que j’ai vécu, te dire ce que j’ai fait, et comment je l’ai fait. J’ai quelques anecdotes à ce sujet… 😊

 

1. COMPOSITION DES PAROLES & MUSIQUES :

À ta question « comment tu poses les paroles (avant, après la musique...) », je ne serais pas très original en te disant que ça dépend.

Parfois, les deux me sont venues en même temps, mais ça ne concerne que 2 chants. Dommage, parce que les rares fois où cela s’est produit, j’ai su que ça avait été conduit à 100% par le Saint-Esprit !

Après, et d’une manière générale, j’ai quasiment toujours commencé à composer la musique en premier, et ensuite seulement les paroles.

Chacun son truc, moi je suis plus mélodiste que parolier, donc je commence par la musique, c’est plus facile pour moi. Sinon, j’ai remarqué aussi qu’il y a des jours (souvent le matin, comme par hasard, quand je suis bien à la bourre pour aller travailler ou des fois en plein milieu de la nuit…), où j’ai senti qu’il fallait que je prenne un instrument et jouer quelques accords, parce qu’il allait se passer quelque chose. J’ai trouvé 1 ou 2 chants comme ça.

Y’a des moments plus propices que d’autres. Par exemple si tu te mets devant une feuille blanche à ton bureau en te disant il faut que je compose un truc, tu risques d’être déçu parce que tu ne trouveras pas grand chose.

Cela étant, j’ai remarqué qu’il y a vraiment des saisons pour composer. Parfois tu peux être très productif, et parfois beaucoup moins voire pas du tout. Il ne faut pas insister dans ces cas-là, et ne surtout pas s’affoler, c’est normal je pense.

Après pour composer une musique, ça peut partir d’un air ou d’un bout de mélodie qui te trotte dans la tête tu ne sais pas vraiment pourquoi. Il faut juste redoubler d’attention dans ces moments. Parfois, il suffit que j’entende juste un seul accord (genre une nappe « worship ») au début d’une louange par exemple, pour que ça éveille en moi un bout de mélodie (inspiré ou pas) qui peut se terminer en début de chant.

Là en général, si j’aime ce que j’entends ou reçois, et que je sens que c’est bon ou que ça pourrait l’être, je l’enregistre tout de suite sur le dictaphone de mon Iphone, même s’il faut le faire très doucement à cause du monde autour de moi, mais en tout cas je le fais. Il faut absolument le faire tout de suite, parce que sinon, tu peux être certaine Cindy, ne serait-ce qu’une ½ heure plus tard, que tu auras déjà tout oublié ! Et là pour le coup, tu passeras à côté d’un truc, voire d’un très bon truc que tu ne retrouveras peut-être jamais !

Pour te donner une anecdote, le refrain du 1er Morceau de l’album (Ranime mon feu), je l’ai composé et enregistré a cappella sur le trajet entre : la descente de ma voiture du parking de l’entreprise, à mon arrivée au bureau qui est 150 m plus loin. C’est-à-dire en moins d’une minute. Pourtant quand je réécoute cet enregistrement (que j’ai gardé), j’entends une voix pas terrible, essoufflée (j’étais chargé et à la bourre), et pas super juste non plus…

Mais mon Dieu qu’est-ce que j’ai bien fait de le faire ce jour-là, parce que pour l’album, tout est parti de là en fait… Comme tous les matins, je venais de passer une heure en voiture à écouter de la louange, à l’écoute du Saint-Esprit. Ce jour-là, j’ai tout de suite entendu cet air et ce petit bout de paroles qui me sont venues en même temps (c’est très rare) : « Esprit de Dieu, inonde ce lieu pour que je sois rempli de toi… », et je me suis dit : gardes-en une trace, tu le rejoueras plus tard ! Fais-le maintenant !

Le soir, je me suis mis au piano à la maison, j’ai prié, et j’ai rejoué ce petit bout de mélodie et de refrain. Au calme cette fois et sans contrainte de temps (c’est important pour moi) : 1 fois, 2 fois, 3 fois, 50 fois… et plus je le jouais, plus j’aimais ce que je venais de composer. Et plus j’aimais ça, plus je sentais le Saint-Esprit m’envahir, un truc de dingue. J’entendais tous les instruments jouer dans ma tête, les nappes, la flute, le violoncelle, la batterie, la basse, les guitares électriques…, un bout de couplet, un semblant de pont… Là j’ai encore enregistré piano/voix tout ce que je venais de faire, toujours sur mon smartphone. Et le lendemain, j’ai écouté tout ça en boucle en allant au bureau, et j’ai continué à mettre des paroles dessus, jusqu’à ce que l’histoire soit terminée et que ça me convienne.

Je ne sais pas si elle est bonne, mais c’est la méthode que j’ai utilisée pour quasiment tous mes morceaux. En fait, je me suis rappelé ce que m’avait dit Samuel Olivier quand je lui demandais comment il composait ses chants : La composition, c’est comme une pelote de laine. L’inspiration, c’est juste un tout petit bout de fil qui dépasse un peu. Tu tires dessus et tu le déroules.

En fait pour moi, c’est surtout beaucoup bosser jusqu’à ce que tu aies déroulé toute la pelote, jusqu’à ce que ta compo soit à tes yeux terminée. Je ne sais plus qui disait que la composition c’est 5% d’inspiration et 95% de transpiration, mais je peux t’assurer que c’est vraiment ce que j’ai vécu. Mais c’est aussi ce qui fait aussi la beauté de la chose… enfin surtout quand tu as terminé !... 🤣

Après, une fois la musique composée, avec des "nanana" en guise de paroles au début 😎, avant d’aller plus loin pour poser des paroles sur les mélodies, il a d'abord fallu trouver les thèmes des chants.

Pour moi le thème c’est capital, parce que les paroles sont à la forme ce que le thème est au fond. Tu pourras faire passer n’importe quel message dès lors que ton fond est bon, même si tes paroles ne sont que bof bof. A l’inverse, si tu as des bonnes paroles, mais que tu n’as pas de fond, ben tu n’es que dans la forme… Et là, je pense que ça va être très compliqué de faire passer une émotion. Et pour moi, c’est justement l’émotion qui va permettre de toucher le cœur des gens (ce n'est que mon avis).

Pour en revenir au thème et comment le trouver, là je crois qu’il n’y a pas de secrets : il faut passer du temps avec Dieu, et j’ai passé beaucoup de temps dans la prière à demander au Seigneur quels seraient les thèmes qui feraient plaisir à son cœur, les thèmes qu’il voulait que j’aborde dans mes chants, et qu’est-ce qu’il ferait lui à ma place…

Si je n’avais qu’un seul conseil à te donner, c’est qu’à partir de là, il faut être à l’affût de tout ! Écouter, écouter, écouter ! Il faut se mettre en permanence à l’écoute du Saint-Esprit, parce qu’on ne l’entend pas toujours au moment où on s’y attend le plus, mais une chose est certaine : il est toujours là ! Toujours ! Il te parle de pleins de façons en fait.

Comme sur le parking d’un supermarché cet été alors que j’avais mon coffre rempli de produits frais qui n’attendaient qu’à être rangés dans le frigo, et que tout le monde m’attendait à la maison… Véridique ! Allez, je te raconte…

J’avais cherché toute la journée à écrire les paroles du Pont de « Tu es Saint », et ce jour-là, y’a rien qui sortait. Et alors que j’étais toujours sur le parking de Carrefour, au moment où je démarre la voiture, je sens qu’il va se passer quelque chose, et qu’il faut que je les écrive maintenant ! Je me rappelle très bien avoir pensé « Seigneur franchement tu abuses, je fais mes courses, tu crois vraiment que c’est le bon endroit et le bon moment ? 😨 »

Bref, j’ai quand même arrêté le contact, je me suis mis en mode écoute, et j’ai commencé à écrire ce qui me venait : « Roi majestueux vers toi j’élève, ce chant d’amour qui vient remplir mes lèvres. Ta puissance et ta sainteté m’enivre, de ton esprit qui vient répandre ce parfum de vie… » (bon je ne vais pas t’écrire tout le chant non plus... 😆).

Peu importe le moment ! Dieu est souverain, c’est lui qui décide. C’est lui qui conduit, et c’est à lui que tu t’adresses aussi, faut surtout pas l’oublier. Donc si tu sens que quelque chose va se passer, il faut obéir pour ne pas avoir de regrets ensuite ou passer à côté de quelque chose de bon, comme ce fameux moment dans ma bagnole.

Après, pour continuer sur les thèmes, tu as plein de façons de les trouver.

Un de mes chants préférés m’a été inspiré à table un midi cet été, alors que nous étions dans un restau de plage à Cavalaire, pendant que j’écoutais ma femme me raconter la récente guérison miraculeuse de sa cousine (@mimi91 si tu nous lis…). Je n’étais pas au courant, mais son histoire m’a tellement touché et bouleversé que je me suis dit qu’il fallait absolument que je compose un chant là-dessus, un chant qui parle du pardon justement.

Là encore, j’ai de suite cherché pendant quelques secondes à quoi ça pourrait ressembler, pour voir si quelque chose sortait, et d’un coup, j’ai entendu dans ma tête toute la mélodie du refrain, avec ces quelques mots « Apprends-moi à pardonner… Je veux te ressembler ». J’ai enregistré tout ça immédiatement, en murmurant main devant mon smartphone pour ne pas me faire remarquer, et pour étouffer tout le bazar ambiant du restau, le bruit des couverts, les gens qui parlaient, le bruit de la mer… Les conditions n’étaient certes pas idéales, mais j’avais le bout de ma pelote et pour moi c’était le plus important ! Et le soir j’ai commencé à bosser ce chant guitare/voix en posant les accords sur la base de ce que j’avais enregistré quelques heures auparavant. Sur le moment, je me suis dit, ce ne sera pas le chant du siècle, mais bosse le quand même. Ce qui est amusant, c'est que ce chant est le préféré du pianiste (@antho tu confirmes ?) et un des chants que je préfère aussi maintenant. Comme quoi on n’est pas toujours bon juge de ce qu'on fait ou pense pouvoir faire.

En fait chaque chant de l’album a une histoire. Une vraie histoire !  Je pourrai prêcher au minimum une demie heure sur chacun de mes chants en fait !

J’ai beaucoup pensé à ça quand j’ai cherché, puis écrit et posé les paroles sur les mélodies. Aujourd'hui, je pense beaucoup au Live, parce qu'avec le temps, ton chant il évolue, et moi c'est le message derrière qui m'intéresse. Trouver un // avec la bible (un verset, une situation...).

Un jour alors qu'on échangeait ensemble sur la destination des chants, @sammy m'a dit que je parlais de « chants d’appel » en fait, et c'est vrai ! Heureusement d'ailleurs qu’il me l’a dit, parce que sinon, je n’aurais jamais trouvé tout seul 😊 C’est pour ça que le thème pour moi est vraiment important.

Et c’est vrai que je les ai tous composés en les imaginants chantés plutôt à la fin d’un culte, pour résumer une prédication, plutôt qu’autre chose. En tout cas j’ai aimé ces moments où j'ai pensé à ces prédications. Je pense beaucoup à mes temps de louange et à mon assemblée aussi quand je compose. Les chants « Gloire » et « Quand ta Paix nous inonde » me sont venu en imaginant les jouer avec l’assemblée dans mon église.

Voilà Cindy. Donc pour résumer sur cet aspect compo, c’est souvent parti d’un bout de mélodie cherchée ou inspirée, immortalisée en l’enregistrant à capella sur mon smartphone.

Ensuite, j’ai continué plus tard (souvent le soir même) à enregistrer guitare/voix ou piano/voix (ça dépend des morceaux), ce que j’avais trouvé un peu plus tôt.

Et après, pendant tout l’été, j’ai passé mes journées sur la plage à chercher et écrire les paroles de ces chants, Airpods dans les oreilles, écoutant la mélodies et mes "nanana" 😎, le tout confortablement installé sur mon transat à demander au soleil de colorer ma peau ! 😊 . Tout ça dans un cadre magnifique, à 2 m de la mer, je ne te fais pas un dessin de ce que je voyais, mais franchement ça aide… Pour composer, être dans un cadre ou un endroit que tu affectionnes particulièrement, c'est important ! En tout cas moi j’ai besoin de m’isoler pour ne pas être pollué quand je compose, sinon c’est compliqué.

Après une chose importante aussi quand on se lance dans ce type de projet, c’est de se former : parce qu'en fait, quand tu conduis la louange depuis des années, tu penses pouvoir tout connaitre, mais en fait tu ne connais pas grand chose... Et moi, comme je ne connaissais rien à la composition, il a bien fallut que j’en comprenne les codes pour que mes chants soient peut-être repris un jour dans les églises.

Pour ça, j’ai suivi l’excellente formation proposée par l’église Momentum, que je te recommande, et qui est présentée ici : https://www.louerdieu.com/composer-un-chant/

Et en //, j’ai aussi fait appel aux services de Dan Luiten qui organise des sessions Masterclass via Zoom, et des coachings personnalisés pour ceux qui souhaitent aller plus loin, et qui sont vraiment très bien. Franchement, Dan m’a appris pleins de trucs. Il m’a aidé à structurer les paroles de pas mal de chants pour qu’ils soient faciles à chanter. Il sait vraiment de quoi il parle.

Et enfin, pour travailler ma voix, depuis quelques mois, je prends des cours de chant une fois/semaine avec une super coach vocale par skype, qui, là encore, m’a vraiment permis de progresser. Je te ferai suivre ses coordonnées si tu veux.

Ce que j’aime chez elle, c’est qu’elle est cash, elle te dit tout ce qui ne va pas, elle te donne plein de boulot et des exercices que tu dois faire 5 fois/jour (bon moi je ne les fais pas toujours mais chut… 😊) et surtout, elle t’amène à faire des trucs que tu n’aurais jamais pu imaginer pouvoir faire ! Et pour couronner le tout, elle a une capacité à expliquer et décrire les choses avec simplicité pour bien que tu comprennes ce qu’elle dit, c’est juste hallucinant ! Bref, avec elle, c’est que du Bonheur !

 

Voilà, j’ai commencé tout ça durant ma semaine de congés en juillet quand j’ai accepté l’appel de Dieu dans ma vie concernant ce projet. Quand j’ai repris le boulot, je me suis dit qu’il faudrait enregistrer tout ça en multipiste : les Voix, la Batterie, la Basse et les Claviers (avec un vrai pianiste 😊) pour avoir un « semblant » de maquette.

J’ai eu besoin de ça pour écouter et finaliser ces morceaux, pendant mes 3 semaines de vacances en Août (toujours à glander sur mon transat bien entendu… 😊).

Comme j’avais déjà le matériel pour tout faire à la maison (micros, guitares acoustiques et électriques, claviers, basse et Beatbuddy pour les séquences rythmiques, table de mixage numérique), il ne me manquait plus qu’un logiciel de DAW pour enregistrer les prises de son, faire les arrangements éventuels, et surtout le mixage.

Là encore, ça a été toute une découverte pour moi, et heureusement que l'excellent @titou (que je remercie chaleureusement) a répondu présent à mes nombreux coups de fil, et qu’il m’a aidé, parce que sinon je pense que je ne m’en serais pas sorti.

Il m’a aussi surtout évité de poster un sujet dans la rubrique Sonorisation pour lequel je pense que les Pros du Son ici (@remi  @joachim @guitsou ... ) se seraient fait un plaisir de répondre 😊. Enfin je dis ça, mais peut-être que je m'avance un peu... 😆 

Et enfin, faire appel à quelques amis ou membres de la famille musiciens pour qu’ils viennent enregistrer leur partie à eux, parce que j’ai compris assez vite qu’en passant par eux, ça serait mieux et surtout plus rapide.

Mais tout ça je t‘en parlerai une prochaine fois pour que mon (long) post d’aujourd’hui soit ou reste comestible 😊.

Affaire à suivre donc… 😉 

Soyez tous bénis

Stéphane

Répondre
Narta
(@narta)
Inscription: Il y a 2 ans

Membre Actif
Messages: 19

J’ai hâte d’entendre ton album 😉

Répondre
Vahan
(@vahan)
Inscription: Il y a 2 ans

Membre Actif
Messages: 16

@stephane

Vivement la sortie ! 😁

Répondre
Princesse Cathy
Messages: 26
(@princesse-cathy)
Membre Éminent
Inscription: Il y a 2 ans

Bon courage pour la suite ! 👍 Que le Seigneur soit ton guide dans chaque décision à prendre. 🙏 Ça va être top ! 

Répondre
bagnoly
Messages: 12
(@bagnoly)
Membre Actif
Inscription: Il y a 2 ans

Excellent !!!! j'ai vraiment hâte d'écouter cet album moi aussi 🙏🙏

Répondre
Danikech
Messages: 73
(@danikech)
Membre de Confiance
Inscription: Il y a 2 ans

Wow c’est ouf, hâte de checker ça !

Répondre
Job 22
Messages: 1
(@job-22)
Nouveau Membre
Inscription: Il y a 2 ans

Salut Stéphane,

Tu nous dis dans ton récit que tu n’avais jamais composé de ta vie. Qu’est-ce qui t’a amené à te lancer dans cet album ? En fait, comment est né ce projet ?

Répondre
Page 4 / 5
Partager :