Notifications
Clear all

Préparer sa louange par thème, verset, etc...

Page 2 / 2

Danikech
Messages: 75
(@danikech)
Membre de Confiance
Inscription: Il y a 2 ans

Salut,

Perso je ne change pas les tona d’origine lorsque je lead. Sauf lorsque j’accompagne (guitare+chant) et que l’on me soumet une tona. Dans ce cas là je gère la transpo sur OnSong avec un capo ou non et je cale ma voix si possible.

A+

Répondre
Stéphane
Messages: 226
Admin
Topic starter
(@stephane)
Membre
Inscription: Il y a 2 ans

J'aime beaucoup le "loin de toi cette idée" @Coco 😊, mais tu balances un peu quand même je trouve, non ?... 🤣 

Après effectivement, et je ne m'en cache pas, et pour le coup je rejoins le @Danikech, j'évite de changer les tonalités quand je conduis la louange, ne serait-ce déjà que par respect envers celui qui a composé le chant déjà, surtout si j'arrive à le chanter dans la tonalité d'origine.

Parce que je trouve dommage de bouger les tonalité pour, il faut le dire, s'adapter au style de jeu du musicien parfais, qui bien souvent (et j'ai été comme ça par le passé), ne prends pas la peine de bosser son instrument. Je sais... je vais encore me faire des amis... 😆

Par exemple, perso je n'aime pas les F ou Eb à la grate, c'est pénible à jouer, alors qu'au piano ça ne me dérange pas. Ce n'est pas pour autant que je vais changer d'instrument ou adapter la tonalité du chant pour qu'il soit simple à jouer. Je me casse les doigts un peu, ou je mets un capo, mais je n'impose rien aux autres. 

Seul bémol, c'est quand on veut rester sur une même tonalité pour enchainer 2 chants :

Là ça peut être bien et avoir du sens, il faut juste faire attention à ne pas trop en abuser (genre Medley de 8 chants) ou trop  monter/baisser la Tona par rapport à l'original, parce que sinon, d'une belle intention au départ, on se retrouve au final avec un chant qui est juste inchantable pour l'assemblée.

Voilà mon avis pour répondre à @david que je salue bien chaleureusement 😎 mais ça n'engage que moi bien sûr 😉 

Soyez bénis

Stéphane

Répondre
2 Réponses
David
(@david)
Inscription: Il y a 2 ans

Membre Éminent
Messages: 28

@stephane le respect des auteurs jusque dans la tonalité ? 😅😂😂

Si un auteur est encore trop accroché à "son chant" il ne faut surtout pas qu'il participe à un temps de louange avec moi 😅🤪. Je suis capable de changer des mots, la tonalité, la rythmique, la diction, de faire des medleys, doubler la longueur d'une phrase... bref  😂😂

Ah oui et comme je ne suis pas un musicien mais un adorateur qui s'accompagne d'un instrument je suis aussi capable de changer la tona car je ne maîtrise pas un accord 😅😂😂 

 

 

Répondre
Stéphane
Admin
(@stephane)
Inscription: Il y a 2 ans

Membre
Messages: 226

 😆 @david

Oui on respecte grave tout nous à Marseille 😊 😎 

Pour les tonalités puisqu'on parle de ça, je pense que c'est vraiment quelque chose à manier avec précaution. Quand c'est bien fait et quand c'est bien travaillé, y'a pas de soucis.

Par contre si c'est fait comme je l'ai dit un peu plus haut, et sans prendre en compte le fait qu'on n'est pas seul, là ça me dérange. Parce que je pense que c'est plus quelque chose qui va "perturber" voire "distraire" l'assemblée, plutôt que de l'aider à rentrer dans un cœur à cœur avec Dieu pendant la louange.

Pour moi tout est important dans la louange : respecter la tonalité, arriver à l'heure, avoir répété, être accordé, contrôler ses chants, ses accords, afficher les bonnes paroles de façon à ce que ce soit simple à suivre pour l'assemblée (pas des pâtés de 10 lignes comme je vois trop souvent...), s'assurer que tout les musiciens et chantres s'entendent bien, etc...

Le plus important étant bien entendu la dimension spirituelle, mais qui n'exclue pas pour autant les autres aspects.

 

Répondre
Page 2 / 2
Partager :